Par Stress 0 Commentaire
0

Vous êtes agoraphobe et vous êtes régulièrement victime de crises d’angoisse et d’attaques de panique ? Vous pouvez apprendre a mieux vivre ces moments difficiles.

Agoraphobe

Certaines personnes ressentent une peur panique à l’idée de devoir sortir de chez elles et de se retrouver au milieu d’autres personnes dans un lieu public : on parle alors d’agoraphobie. La personne agoraphobe a du mal à se sociabiliser, à aller vers les autres et à vivre sa vie sereinement.

Mais qu’entend-on exactement par agoraphobie ? L’agoraphobie se traduit-elle uniquement par la peur de la foule ? Quels sont les symptômes de la crise d’angoisse et de l’agoraphobie en général ? Comment prévenir et éviter les crises de panique ?

L’agoraphobie, ou la peur des lieux publics

Véritable handicap dans la vie quotidienne, l’agoraphobie, qui touche en majorité les femmes, ne se traduit pas uniquement par la phobie sociale et la peur de la foule ; les personnes agoraphobes redoutent surtout la fréquentation des lieux publics qu’elles ne connaissent pas, et des espaces clos dont elles ne peuvent s’échapper.

À quel moment se manifeste l’agoraphobie ?

La crise d’agoraphobie survient en général lorsque la personne se retrouve à l’extérieur de chez elle, dans un lieu public inconnu, loin de ses repères et de son confort, dans un espace clos, dans un endroit isolé, ou au contraire en plein milieu d’une foule de gens (au cinéma, au restaurant, dans les magasins, au parc, dans transports en commun ou même simplement dans la rue).

Elle se traduit par une crise d’angoisse (ou une crise d’anxiété) et un état de panique général, déclenchés par la peur de se retrouver coincé sans pouvoir être aidé.

La personne qui souffre de crises d’agoraphobie est incapable de quitter son domicile et adopte des comportements d’évitement. Elle ne se sent en sécurité que chez elle. Par peur que surviennent des attaques de panique, l’agoraphobe reste donc cloîtré chez lui : c’est la peur irrationnelle d’avoir peur.

L’agoraphobie, si elle n’est pas prise en charge et traitée, peut découler sur une souffrance au quotidien, sur des troubles du sommeil, sur des névroses ou sur une dépression plus ou moins grave.

Quels sont les symptômes de la crise d’angoisse ?

Les symptômes de la crise d’angoisse peuvent être très variés ; on retrouve des symptômes physiques et corporels comme :

  • Des engourdissements, des vertiges et la sensation de perdre l’équilibre;
  • Des difficultés à respirer, des gênes thoraciques et des crises d’hyperventilation;
  • Des bouffées de chaleur, une sensation de boule dans la gorge et une sensation d’étranglement;
  • Des tensions musculaires, des crises de spasmophilie, des tremblements;
  • Des palpitations cardiaques, de la tachycardie, des maux de ventre,…

Les symptômes physiques de la crise d’angoisse sont souvent accompagnés de symptômes psychiques et de pensées négatives :

  • L’impression d’avoir une crise cardiaque;
  • La peur de mourir;
  • L’impression de ne pas pouvoir contrôler son corps et ses actes, l’impression de devenir fou,…

Comment prévenir et guérir les crises d’angoisse et l’agoraphobie ?

Se faire aider par des professionnels de la santé

L’agoraphobie se traite. Un médecin (psychiatre ou autre) ou un psychologue (ou même les deux si vous en ressentez le besoin) posera son diagnostic et vous aidera ensuite à comprendre ces crises de panique et leurs éléments déclencheurs, sans forcément vous prescrire de médicaments.

Vous pourrez ensuite apprendre à gérer la survenance des crises d’angoisse, et à vous calmer rapidement pendant une attaque de panique.  Vous pourrez suivre plusieurs types de thérapies, et notamment une thérapie cognitive et comportementale (TCC) : la thérapie comportementale est basée sur la modification du comportement inadapté et des pensées inappropriées.

Vous pourrez également suivre une psychanalyse sur le très long terme. Vous pourrez enfin pratiquer certains exercices pour apprendre à vous relaxer, à vous contrôler et pour pouvoir ensuite revivre une vie normale.

Apprendre à se relaxer lors de la survenance d’une crise

Tout d’abord, vous pouvez vous tourner vers la sophrologie et le yoga, pour apprendre à vous relaxer et à vous détendre, et prendre du recul sur votre vie. Vous pouvez également changer vos habitudes de vie et pratiquer une activité sportive pour vous dépenser, pour apprendre à maîtriser toutes les tensions de votre corps et pour vous décharger de toutes vos émotions négatives.

Vous pouvez enfin pratiquer un exercice de relaxation et de méditation seul, lorsque vous sentez une crise de panique arriver, que vous soyez dans un lieu public, chez des amis ou chez vous. Si vous le pouvez, isolez-vous dans une pièce confortable, à l’atmosphère tranquille. Sinon, il vous suffit de fermer les yeux après vous être assis sur une chaise ou sur un banc.

Respirez profondément par le nez et retenez quelques secondes l’air dans vos poumons. Sentez l’oxygène pénétrer dans toutes les cellules de votre corps. Expirez ensuite tout l’air de vos poumons pendant plusieurs secondes par la bouche.

Répétez l’exercice plusieurs fois et essayez de détendre chaque partie de votre corps pendant que vous respirez. Détendez vos pieds, vos jambes, votre bassin, votre ventre, votre dos, votre poitrine, vos épaules, vos bras, vos mains et votre tête. Relâchez tous les muscles de votre visage (de la bouche, des yeux et du front).

Vous pouvez pratiquer cet exercice dès que vous sentez que vous n’êtes pas à l’aise, et dès que vous souhaitez vaincre une crise de panique.