Par Stress 0 Commentaire
1

Vous vous sentez fatigué et déprimé, et vous redoutez l’apparition d’un épisode anxieux ou dépressif ?

Nous connaissons tous des petites baisses de régime de temps en temps ; nous sommes particulièrement fatigués, nous avons tendance à broyer du noir et nous n’avons plus envie de rien.

Mais comment savoir si cette baisse de moral annonce l’arrivée d’une dépression ? Qu’entend-on exactement par syndrome anxio dépressif et quels sont les symptômes et les causes de la dépression ? Comment retrouver confiance en soi, joie de vivre, apaisement et bonheur après un épisode dépressif ?

Mais lorsque les symptômes sont plus importants c’est peut être le moment de consulter et de se faire aider.

L’anxiété

De nombreuses personnes peuvent ressentir une certaine anxiété, de façon plus ou moins régulière (à l’approche d’un examen, avant une présentation orale ou encore la veille de son mariage). L’anxiété nous permet de surmonter les difficultés, elle peut nous motiver et nous aider à réagir face à un danger.

Néanmoins, il arrive parfois que nous n’arrivions pas à contrôler ce sentiment de peur irrationnelle, et que cette anxiété chronique devient handicapante dans notre vie de tous les jours.

Les troubles anxieux peuvent se traduire par l’apparition de symptômes physiques comme des nausées, des vertiges, des troubles du sommeil, des troubles de la respiration ou du rythme cardiaque. Mais parfois,  les troubles anxieux peuvent être à l’origine de comportements plus graves au quotidien (éviter tout contact avec les autres, ne pas être capable de sortir de chez soi, quitter son travail ou sa famille…).

On distingue plusieurs types de troubles anxieux :

  • La simple phobie qui se caractérise par la peur persistante et chronique d’un objet ou d’une situation en particulier;
  • La phobie sociale qui se caractérise par une véritable angoisse de se retrouver en public;
  • L’agoraphobie, ou la peur de se retrouver dans une foule, dans un lieu inconnu;
  • L’état de stress post-traumatique, qui survient, comme son nom l’indique, après un événement choquant et traumatisant;
  • Le trouble de l’anxiété généralisée, qui traduit un état de stress, de tension, de malaise, de désarroi et d’anxiété permanent;
  • Le trouble obsessionnel-compulsif, qui se traduit par un comportement compulsif grave;
  • Le trouble panique, caractérisé par des crises sévères, imprévisibles et subites.

La dépression

La depression se traduit quant à elle par l’apparition d’un certain nombre de troubles de l’humeur : la personne dépressive n’a plus envie de rien, ressent une fatigue et une lassitude extrême, et pense ne pas pouvoir se sortir de cet état dépressif. Elle est morose et triste, et pleure facilement et fréquemment. Elle n’a plus confiance en elle et en ses capacités intellectuelles.

La dépression est une maladie qui peut entraîner une souffrance physique et psychique importante : elle peut avoir des répercussions sur notre santé, sur notre vie de famille, sur notre vie professionnelle et sur notre vie de couple. Notre entourage remarque souvent des changements dans notre comportement et un repli sur nous-même.

Mais la dépression n’est pas définitive, et de nombreuses thérapies permettent de s’en sortir.

Soigner la dépression, l’anxiété et le syndrome anxio dépressif

Il faut s’adresser à un professionnel.Vous pouvez tout d’abord consulter un médecin ou un psychologue; ces professionnels de la santé poseront le diagnostic de votre trouble après en avoir étudié l’ensemble des symptômes.

Le médecin pourra ensuite vous prescrire certains médicaments (comme des anxiolytiques ou des antidépresseurs par exemple).

Vous pourrez également entamer une psychothérapie pour comprendre et apprendre à prévenir vos épisodes dépressifs.

Adopter une meilleure hygiène de vie

Dans tous les cas, de simples changements dans notre hygiène de vie peuvent nous aider à prévenir l’apparition de troubles anxio dépressifs :

  • Apprenez à mieux manger, et réduisez votre consommation d’excitants (café, alcool, cigarettes,…);
  • Dormez suffisamment en vous couchant plus tôt, par exemple;
  • Pratiquez une activité physique régulière (certains sports comme la natation, la course à pied ou le yoga vous permettront de facilement vous détendre après une longue journée de travail)
  • Participez à des activités communautaires, sortez et profitez de votre vie sociale et familiale.

D’une manière générale, apprenez à prendre du recul sur les évènements qui vous contrarient.

Apprendre à respirer et à méditer

Un simple exercice de respiration et de méditation peut vous aider à prévenir les épisodes anxieux et dépressifs.

Pour pratiquer cet exercice dans les meilleures conditions possibles, isolez-vous dans une pièce à l’atmosphère sereine et tranquille. Allongez-vous par terre, ou asseyez-vous confortablement sur une chaise. Veillez à garder le dos droit, les épaules basses et les pieds solidement ancrés dans le sol.

Fermez-les yeux ou, si vous préférez, gardez-les mi-clos. Inspirez profondément par le nez, jusqu’à gonfler complètement votre ventre et votre poitrine. Gardez l’air quelques secondes, le temps de sentir votre cerveau et vos muscles s’oxygéner. Expirez lentement l’air par la bouche, jusqu’à vider complètement vos poumons et votre ventre. Répétez l’exercice jusqu’à vous sentir apaisé et relaxé.

Pendant l’exercice, concentrez-vous sur votre respiration et sur chaque muscle de votre corps. Sentez chaque partie de votre corps se relâcher et se détendre : ressentez vos pieds, vos chevilles, vos jambes, vos genoux, vos cuisses, votre bassin, vos hanches, votre ventre, votre dos, votre poitrine, vos épaules, vos bras, vos coudes, vos mains et vos doigts. Relâchez votre cou, votre tête, les muscles de votre bouche, de vos yeux et de votre front.

Cet exercice vous pourra vous offrir un moment de relaxation intense; pratiqué régulièrement, il contribuera à votre épanouissement au quotidien, et vous apportera de l’apaisement.